ACSBE – La Place Santé
Vous pouvez prendre votre rendez-vous médical sur internet
Prendre rendez-vous en ligne

Vous avez dit parcours de santé ?

juin 5, 2012adminBillet d'humeur, featuredCommentaires fermés
      Il semblerait qu’à l’aune de ce changement politique, les institutions qui gèrent le système de santé ont moins de scrupules à vouloir transformer le système de l’offre de soins.

 

      De là à le changer en un système de santé, nous n’y sommes pas encore. Mais l’idée que cette transformation pourrait se faire grâce au parcours de soins fait son chemin. Certains parlent donc de parcours de santé et d’autres encore plus téméraires parlent de parcours de vie. Oh ! Là ! Là ! Que d’audace !!!

Pour nous qui sommes depuis fort longtemps les « petites mains » du parcours de santé, nous sommes tout excités. Si ce que nous construisons suscitait de l’intérêt, nous ne bouderions pas notre plaisir. Qu’avons nous à proposer ?

Le parcours de santé c’est la mobilisation des acteurs de la santé situés sur l’itinéraire d’une personne malade. Cette mobilisation se fait sur la connaissance des savoirs faire existant : c’est la coordination pluri-professionnelle, c’est le mariage du médical et du social, c’est la construction partagée d’un projet thérapeutique, ce sont les coopérations pluri-professionnelles sans hiérarchie de valeurs, c’est la participation de la personne pour être acteur de sa santé. Ce sont toutes ces actions qui deviennent nécessaires lorsque la situation de la personne malade est complexe et pour nous, presque toutes les situations tendent vers la complexité.
Nous ne sommes pas arrivés à ces pratiques professionnelles par un raisonnement théorique, mais parce que la réalité des personnes vivant en zones urbaines sensibles le requiert.
Alors nous avons construit un interface entre le système social et la population, avec la médiation santé conduite par les médiatrices.
Nous avons une approche du soins qui ne dépossède pas la personne de sa participation à son traitement ; nous avons les ateliers collectifs de la santé communautaire pour tisser le lien social, ingrédient nécessaire au mieux être et donc à une meilleure santé ; nous avons une médecine humaniste qui respecte la personne dans toutes ses dimensions ; nous avons la volonté de satisfaire des besoins de santé qui sont atteignables par cette manière d’agir. Cela n’est jamais simple, mais cela fonctionne.
Certes c’est perfectible, l’outil informatique de suivi du parcours de santé est à rendre plus efficace, les coordinations sont toujours difficiles, car remettant en cause les savoirs faire, la crainte de la perte d’autonomie professionnelle est légitime, le regard de l’autre sur sa pratique est déstabilisante, le doute est omniprésent, mais de tout cela nous avons appris à en faire des atouts. Face à ces difficultés, nous fortifions le sens qui fait que nos métiers sont indispensables à l’amélioration de la santé des populations, donc nous contribuons, à notre petite échelle, à construire du « bonheur » et c’est déjà bien.

Alors, si s’ouvre une période où les institutions de la santé veulent bien nous accompagner dans cette façon de faire, nous sommes prêts.

Didier Ménard
Président de l’Acsbe-La Place Santé
Médecin généraliste

Osons faire autrement !

avril 2, 2012adminBillet d'humeur, featuredCommentaires fermés
    Voilà six mois que la Place Santé est ouverte. Le travail s’organise, la « montée en charge » se déroule comme prévu, nous pouvons être content mais … il faut faire attention à rester dans le projet.

Notre ambition de se réduit pas à organiser la continuité de l’offre de santé sur le quartier, même si cela est déjà un sacré défi. Nous voulons aussi participer aux transformations qui se dessinent actuellement dans la réorganisation du système de santé. Notre projet se nourrit d’un diagnostic de santé effectué sur le territoire, ceci n’est pas fréquent et pourtant cela devrait être indispensable pour tous les projets de santé. Notre action médico-psycho-sociale s’inscrit dans une approche populationnelle de la santé, là aussi c’est relativement nouveau en France.
Le mariage du social, du médical, du culturel se réalise dans une dynamique de santé communautaire; c’est à dire avec l’implication de la population.
Nous participons avec les élus et « l’atelier santé ville » au Contrat Local de Santé, signé avec l’Agence Régionale de Santé, ce qui est une véritable innovation.
Les soins tentent de s’inscrire dans une médecine de parcours de la personne qui est devenue indispensable pour faire face aux poly-pathologies associées aux maladies chroniques.
Voilà quatre considérations qui sont les piliers de notre projet et qui sont aujourd’hui les leviers de la transformation du système de santé.

Alors nous revendiquons d’en être.
D’Être associé aux recherches, aux débats, aux expérimentations qui donnent de la visibilité à tous ces changements.
La place des médecins, des médiatrices, de la musicothérapeute et de toute l’équipe est dans ce mouvement de transformation qui n’est pas seulement un mouvement de redéfinition de l’exercice de la médecine mais qui est aussi, je le pense, un mouvement de transformation social de progrès.

Didier Ménard
Président de l’Acsbe-La Place Santé
Médecin généraliste

Billet d’humeur du Président…

février 1, 2012adminBillet d'humeur, featuredCommentaires fermés
      Parfois nous courons après les transformations pour

adapter nos pratiques professionnelles

      aux nouvelles façons de vivre et d’être malade.

 

      Parfois nous sommes en avance et nous tentons de « tirer » les autres dans notre sillage.

A la « Place Santé » nous revendiquons d’être en avance dans la manière d’aborder et d’essayer de résoudre certains problèmes. La lutte contre les inégalités territoriales de santé est un de ces « problèmes ». La population qui fréquente le centre de santé est porteuse de presque tous les critères qui définissent la précarité.
Nous devons donc savoir accueillir cette population avec empathie : le problème d’argent n’est jamais un obstacle aux soins.
Nous devons conduire la consultation avec le souci d’apporter la meilleure réponse – en vérifiant à chaque instant que cela est faisable pour la personne malade –, nous devons décrypter les causes de la souffrance et de la maladie, nous devons faire la part de ce qui est médical et social et nous devons demander à la médiatrice d’aider la personne pour son problème social, tout comme celle ci demande au médecin d’intervenir quand la maladie rend difficile le parcours social.

Nous développons le principe selon lequel l’action collective est le meilleur moyen de lutter contre l’isolement et le fatalisme : nos ateliers remplissent cette fonction.
Nous pensons que la participation des habitants est indispensable pour que notre projet reste ancré dans nos valeurs et dans la réalité de la cité. Tout cela, nous le faisons pour être au plus près des conditions de vie des habitants du quartier ; et cette manière de faire constitue le combat quotidien contre les inégalités sociales de santé.

Mais cela est toujours insuffisant. Car si en produisant cette médecine psycho-sociale nous n’osons pas interroger le système de protection sociale et d’offre de soins sur sa production d’inégalités, alors nous ne marchons que sur un pied et chacun sait que cela conduit le plus souvent à la chute.
Il est légitime pour nous de porter sur le champ du débat public la question des ISS (inégalités sociales de santé), d’interpeller les femmes et hommes politiques sur leurs responsabilités dans l’aggravation de l’exclusion sociale.
Il est normal de prendre notre part du fardeau pour lutter contre tous les facteurs qui, sur un territoire, fabriquent avec obstination les inégalités : celles du logement, celles de la précarité du travail, celles de la difficulté d’accéder aux droits sociaux chaque jour rognés dans leurs accessibilités.
C’est pour cela que nous participons, ici et là, au débat public sur l’exclusion sociale, sur les discriminations dont sont victimes les habitants de la cité… Nous sommes dans notre rôle à la tribune de réunions publiques et nous espérons toujours convaincre plus de soignants de s’engager dans la défense des droits des malades.

Didier Ménard
Président de l’Acsbe-La Place Santé
Médecin généraliste

En cette nouvelle année…

janvier 10, 2012adminfeatured, UncategorizedCommentaires fermés

Billet d’humeur du Président « Nous y sommes ! »

décembre 7, 2011adminBillet d'humeurCommentaires fermés

Discours d’inauguration « La Place Santé », 05 novembre 2011.

    C’est aujourd’hui l’inauguration de la « Place Santé » et la fête de la santé du quartier. Ce sont deux évènements profondément liés. Le centre de santé du quartier Franc Moisin / Bel Air se nourrit telles les racines d’un arbre, de la vie du quartier notamment des besoins de santé de la population. Nous n’avons pas porté ce projet pour permettre seulement à de nouveaux soignants de venir travailler sur le quartier, nous avons construit ce projet pour que ces nouveaux soignants viennent poursuivre notre travail en continuant à porter ses valeurs et son ambition d’améliorer la santé des habitants. Je ne ferai pas tout l’historique de ce projet mais l’essentiel.

Didier Ménard

Page 5 sur 7« Première page34567
ACSBE - La Place Santé
Du lundi au vendredi :
9h00 à 12h40 - 13h30 à 19h
Le samedi :
9h00 à 13h00
Consultations médicales
Du lundi au vendredi :
9h00 à 12h40 et 15h à 18h40
Le samedi :
9h00 à 12h40
Médiations individuelles
Le lundi :
9h à 12h - 15h à 17h
Du mardi au vendredi :
9h à 12h - 13h30 à 17h30
Le samedi :
9h à 13h
Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development

ATELIERS COLLECTIFS

12 mars 201412 mars 2014
    Cher(e)s usagèr(e)s,
    Comme vous avez pu le constater, nos ateliers collectifs ont été suspendus depuis quelques temps, notamment pour des raisons d'effectif réduit. Nous ne vous en avons pas tenu informé sur notre site et nous vous prions de bien vouloir nous en excuser.
    Ainsi, les ateliers reprennent leurs cours doucement et je vous invite à vous rendre sur notre page "Agenda" pour prendre connaissance des prochaines dates. Je vous rappelle que les ateliers sont accessibles à tous sur inscription préalable.
    Pour vous inscrire : 01.48.09.09.01 ou à l'accueil.
    Bien cordialement,
    L'équipe de l'Acsbe.

SYNTHESE – Atelier « Autour des budgets et financement » – Saint Denis – décembre 2013

14 février 201414 février 2014
(Atelier autour des aspects financiers-page à la une.pdf)27 professionnels de Régions et Ile-de-France se sont réunis les 6 et 7 décembre "Autour des budgets et financements", à Saint Denis.
Vous pouvez prendre connaissance de la synthèse de ces 2 journées en cliquant sur "Parutions et publications / Nos publications / Projets et publications collectives / Au niveau national"
Bonne lecture !

RECOMMANDATIONS – « Autour de l’Education Thérapeutique du Patient (ETP) » – Saint Denis – novembre 2013

27 janvier 201427 janvier 2014
Image reco ETP - novembre 2013L'atelier des 8 et 9 novembre "Autour de l'Education Thérapeutique des Patients" a réuni 15 professionnels exerçant en Ile-de-France et en régions.
Vous pouvez prendre connaissance des recommandations issues de ces rencontres en cliquant sur "Parutions et publications / Nos publications / Projets et publications collectives / Au niveau national"
Bonne lecture !

Des envies de cuisiner… et équilibré ?

9 janvier 20149 janvier 2014
LIVRET RECETTES CUISINE - version entrée plats desserts - PAGE DE GARDE
LIVRET RECETTES CUISINE - version entrée plats desserts - PAGE DE GARDE
Ça y est ! 2014 est arrivée, le livret recette 2012-2013 de l'atelier cuisine aussi !

  • Des recettes proposées et réalisées par les femmes, les hommes, les ados et les enfants...

  • Des ateliers animés par Augustine (médiatrice) et Marie (diététicienne)...

  • Un livret réalisé par Rosy, Israël, Chadia, Assimine, Kévin et Princesse...

  • Pour le retrouver, rendez-vous vite sur notre site : onglet "nos actions", "les actions collectives de promotion de la santé", "les ateliers cuisine", "pour plus de folie, de nouvelles recettes !"
    Régalez-vous bien!!!